A quel âge est propre un chiot ?

À quel âge un chien est-il propre ?

La question de savoir quand le chiot sera enfin propre est probablement l’une des plus fréquemment posées par les nouveaux « parents de chiots ». 

Cependant, un chiot de 8 semaines est physiologiquement incapable de tenir plus de quelques secondes. Cela signifie que si vous ne l’amenez pas assez vite sur le site de libération, vous êtes bon pour nettoyer votre sol.

Peu importe à quel point le chien veut se conformer et peu importe à quel point vous le punissez. La punition n’a absolument pas sa place dans ce sujet.

Nous pensons bien entendu à celle de mettre le museau du chien dans l’urine. Le nez du chien est extrêmement sensible et il n’y a pas le moindre rapport entre mettre son nez dans l’urine et être propre. Cessons avec cette pratique.

Le chiot apprend avant tout à chercher et à trouver des endroits sûrs pour se soulager, vous avez les moyens de l’apaiser dans cette démarche tout en lui inculquant la propreté de manière progressive.

Quelques conseils pour aider votre chiot à devenir propre chez vous

Tout d’abord, identifiez lorsque le chiot présente des signes témoignant d’une envie d’uriner. De nombreux chiots s’annoncent d’une manière ou d’une autre. Ils reniflent, tournent en rond, gémissent, regardent peut-être la porte ou leur maître. 

Dès que vous avez le moindre soupçon qu’il est sur le point de commencer, vous attrapez le chien et l’emmenez dehors. Si vous ne le remarquez pas à temps, vous prenez un journal et vous vous le fracassez sur la tête parce que vous avez été inattentif. 

Un chiot doit toujours sortir après avoir dormi, après avoir mangé, lorsqu’il est excité et après avoir joué. Vous pouvez alors l’emmener dehors par précaution, même sans signe de sa part. S’il le fait au bon endroit : Félicitations ! C’est génial, faites lui savoir !

Au début, certains chiots ont du mal à se libérer à l’extérieur, à moins qu’ils n’y soient vraiment obligés. D’une part, le monde est étrange et potentiellement dangereux, les marques olfactives peuvent donc alerter des dangers. D’autre part, le monde est si excitant qu’il est difficile de penser à faire pipi. Si l’éleveur a utilisé une certaine surface ou un certain endroit du jardin comme toilettes du chien, il est très utile d’emporter un « échantillon » de cet endroit à la maison et de le placer là où le chiot fera ses besoins à l’avenir.

Un chiot tout propre !

Si le chien s’entête à aller à un certain endroit dans la maison, une petite astuce peut aider : répandez votre nourriture sèche sur l’endroit que vous avez nettoyé au préalable et laissez le chien la trouver sur le sol et la manger. Il ne voudra pas salir son coin repas à l’avenir. La nuit, il peut être utile de laisser le chiot dormir dans une boîte, car la plupart des chiots essaient de ne pas salir leur lieu de couchage.

Cela augmente la probabilité que le chiot fasse savoir à la boîte que sa vessie est pressée, par exemple en gémissant ou en grattant les barreaux. Pour que ce concept fonctionne, la cage doit être suffisamment proche de vous pour vous permettre d’entendre votre chiot. Attention cependant, un jeune chiot ne peut pas être dressé à la propreté, même dans la boîte.

Le moment où le chiot devient propre et fiable varie beaucoup. Si vous avez de la chance, le chiot s’annoncera de lui-même, mais cela peut être très différent et est souvent très subtil. Certains chiots courent vers la porte ou couinent de manière audible, ce qui facilite la tâche du maître. Certains tournent simplement en rond ou regardent brièvement leur propriétaire. Beaucoup dépend également de la réaction de l’humain aux tentatives de communication du chien. Surtout au cours des premières semaines, il est très utile de consacrer beaucoup de temps et d’attention à votre chiot.

Vers l’âge de 4 mois, la plupart des chiens sont alors capables de rester dans la maison pendant un court moment avec un certain degré de fiabilité.